la genèse

J’ai commencé à écrire ce scénario à l’automne 2013. Deux idées jusqu’ici sans rapport sont mises en contact et produisent quelque chose de nouveau. S.King. C’était cela le point de départ.

J’ai croisé le chemin d’un homme qui a passé une période de sa vie en détention. A cette peine il a ajouté dix ans de silence,  dix ans à éviter le sujet, à laisser une page blanche sur sa vie. Cet homme, devenu un ami,  est resté enfermé bien plus longtemps que la peine officielle. Un jour, il m’a fait visiter sa cellule. Et puis il a parlé. Je me suis dit que ce jour là il avait ouvert la 2è porte de sa cellule.

Pour vous aider à visualiser le protagoniste, pensez à deux personnages : Clint Eastwood dans Grand Torino et Vincent Lindon, dans Welcome,  

PIERRE  sera incarné par Raphaël Almosni. J’ai écrit ce scénario en pensant dès les premières lignes à Raphaël, complice et ami depuis le court-métrage Quand Paola part.

La seconde idée vient de mon expérience d’enseignant et de mes trois enfants. C’est une source formidable et intarissable d’inspiration, vous l’avez peut-être remarqué dans le court-métrage Le Saint de Stockholm.

L’idée est que les enfants construisent un univers qui leur est propre et que l’on ne comprend pas toujours, nous, les adultes.  Qui n’a jamais été impressionné par l’imaginaire des enfants ?

Et voilà le deuxième personnage : LOLA, 9 ans, un imaginaire surdimensionné. Incontestablement c’est une championne. Vous verrez.

LOLA sera incarnée par Rachel, une jeune comédienne très talentueuse rencontrée au cours d’un casting.

La mise en commun de ces deux idées me semblait prometteuse et j’envisageais déjà de belles promesses de conflit. Je savais aussi que je pourrais passer des centaines d’heures avec Pierre et Lola.  Et oui, il faut mieux s’entendre avec ses personnages quand on passe autant de temps avec eux…

J’ai écrit plusieurs versions. Beaucoup de versions…  J’ai été conseillé par un script-doctor lors de la relecture d’une nième version il y a deux ans environ. Merci Gildas. Et puis, en fin de parcours, et peut-être involontairement, l’impact des rencontres et des cours de Julie Ponssonnet et de Philippe Barrière, que je salue, m’ont permis de réécrire le scénario et de lui apporter de nouvelles couleurs, une nouvelle arène, de simplifier certainement… et Jean Marc, 1er assistant sur le film, m’a accompagné ces derniers mois. Un grand merci à tous !

En chemin, j’ai présenté le projet à Bertrand Guerry (producteur, MITIKI), Jonathan Musset (distributeur, WAYNA PITCH) et Pascal Brulon, (directeur de LMTV). Le projet leur a plu. Je ne suis plus seul dans cette aventure. C’est important.

Nous en sommes aux prémisses, le chemin est encore long. Je crois à la force du groupe.

Claude Saussereau

1er octobre 2017

 

 

Comments are closed.